Un casting revu pour une politique inchangée

Ludovic Freygefond, premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste en Gironde, estime que

« la démission de Michèle Alliot-Marie est la suite logique d’une crise diplomatique grave pour la France sur la scène internationale, qui pourtant ne suffira pas à corriger le tir car la politique étrangère de notre pays se décide à l’Elysée».

Tour en poursuivant :

« Depuis plusieurs mois, la République irréprochable si chère à Nicolas Sarkozy est mise à mal par de nouvelles révélations concernant les largesses de ses ministres »

Pour le Premier secrétaire fédéral

« ces hommes et ces femmes qui dirigent notre pays par leurs agissements indécents en cascade montrent qu’ils sont totalement coupés des réalités des Français »

Et de s’interroger sur une conséquence plus locale de ce changement de gouvernement :

« Les  nouvelles attributions d’Alain Juppé lui permettent-elles encore d’agir réellement pour les Bordelais malgré ses promesses ? »

Ludovic Freygefond,
Premier secrétaire fédéral

%d blogueurs aiment cette page :