Alain Juppé, une nouvelle ambition européenne au rabais ?

Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste en Gironde, a réagi aux propos d’Alain Juppé rapportés dans la rubrique « Instantanés » du Journal du Dimanche du 18 décembre 2011 :

« Si François Hollande était élu Président, ce serait un cauchemar pour moi ».

Le responsable socialiste s’est étonné d’abord de la forme employée, une forme qui rappelle davantage le style du chef de l’Etat que celui de son Ministre des affaires étrangères.

« On nous rapporte que les deux hommes se côtoient beaucoup, il est dommage que ce soit le premier qui ait déteint sur le second »

a ironisé le responsable girondin.

Ludovic Freygefond s’est dit également surpris de découvrir que l’ambition européenne du Ministre des affaires étrangères avait été revue au rabais.

« En tant qu’européen convaincu, François Hollande n’acceptera jamais une Europe au rabais, voilà un nouveau point de clivage évident avec la droite sarkosyzte »

a-t-il déclaré.

Puis de rappeler que le nouveau traité, faute de calmer les marchés ou de pouvoir initier une relance du processus européen, n’aborde pas des sujets essentiels tels que les moyens de la croissance ou des leviers d’actions pour agir sur les marchés à l’instar de la création d’euro-obligations, autant de priorités défendues par François Hollande.

%d blogueurs aiment cette page :