Entrée en vigueur des « emplois d’avenir »

Adoptée par le Parlement le 9 octobre, la loi instaurant les emplois d’avenir est entrée en vigueur ce jeudi 1er novembre 2012.

Les premières signatures devraient avoir lieu le 8 novembre 2012 en Seine et Marne, en présence de François Hollande.

Cette mesure phare de ce début de quinquennat était l’une des promesses de campagne les plus attendues du candidat Hollande et une priorité au vu du contexte actuel. Elle illustre la ferme volonté du gouvernement d’agir au plus vite en faveur des préoccupations majeures des Français.

En effet, les emplois d’avenir, destinés aux 16-25 ans, interviennent face à un taux de chômage exponentiel des jeunes qui s’élève aujourd’hui à plus 22% (soit 634 000 personnes) et même à 45% pour les jeunes sans diplômes.

150 000 emplois d’avenir seront ainsi créés d’ici à 2014, dont 100 000 dès 2013. L’objectif est double : réduire le taux de chômage des jeunes et leur offrir une première expérience professionnelle, à l’heure où l’accès des jeunes à un emploi stable est particulièrement compliqué.

Ils seront proposés pour 3 ans, en priorité dans les quartiers populaires et ruraux et principalement dans des activités du secteur non marchand susceptibles d’offrir des perspectives de recrutement (filières vertes et numériques, secteurs du social et du médico-social, aide à la personne, animation et loisirs, tourisme…). La rémunération du jeune employé sera prise en charge à hauteur de 75% par l’Etat.

La « bataille pour l’emploi » que veulent mener François Hollande et son gouvernement est bel et bien engagée.

%d blogueurs aiment cette page :