La lettre d’information du MEDEF Gironde, un édito sidérant

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde réagit avec inquiétude et consternation aux propos tenus par Jean-François Clédel, Président du MEDEF Gironde, dans l’édito de la lettre d’information de l’organisation patronale.

En mentionnant « des manifestations printanières de lycéens », M. Clédel méprise cette jeunesse qui est l’avenir de notre pays.  En qualifiant d’« obscurantisme doctrinaire » le testing par CV anonyme, il se disjoint de la si nécessaire lutte contre les discriminations. Et en présentant la France comme « Fille aînée de l’Eglise », il met à mal la laïcité, pilier fondateur de notre République, qui doit être protégée et renforcée.

Thierry Trijoulet, Premier Secrétaire Fédéral, évoque

« des propos irresponsables qui ne font que renforcer les clivages et la stigmatisation, quand notre devoir est au contraire d’apaiser notre société ».

Cet édito très dogmatique ne fait pas preuve d’une grande responsabilité pour un chef d’entreprise et ne reflète pas la vision de l’ensemble des dirigeants d’entreprises.

«Le gouvernement s’est intelligemment livré à de nouvelles concertations dans le cadre de la loi El Khomri. Non M. Clédel, entendre la contestation et s’ouvrir au dialogue avec l’ensemble des acteurs du monde du travail ne constituent pas une déclaration de guerre ! », conclut le responsable socialiste.

[su_document url= »http://www.ps33.fr/wp-content/uploads/2016/04/Lettre-des-entreprises.pdf » height= »1600″][su_document url= »http://blog.ps33.fr/wp-content/uploads/2015/07/poulaire-instances-rentrée-4.pdf »%5D%5B/su_document%5D

%d blogueurs aiment cette page :