Les 20 et 27 mars 2011, tous aux urnes!

Si vous n’étiez pas déjà convaincu, voici quelques bonnes raisons de vous déplacer voter dimanche…

Ces élections cantonales sont fondamentales à plus d’un titre. Elles seront peut-être les dernières du genre, la réforme territoriale prévoyant à partir de 2014 l’élection d’un « conseiller territorial », qui siègera à la fois au Conseil Régional et au Conseil Général. La réforme territoriale mise en place par le gouvernement est une mauvaise réforme car elle recentralise notre pays en mettant les pouvoirs dans les mains de quelques uns, et elle rend encore plus illisible l’organisation territoriale en mélangeant le conseil général et le conseil régional. Le gouvernement a dénoncé un millefeuille territorial, pourtant il en ajoute 3 couches. Et cela s’accompagne en plus d’une réforme fiscale qui va se traduire par une augmentation d’impôt pour les Français. Si la gauche gagne en 2012, nous reviendrons sur ces injustices pour proposer l’acte 3 de la décentralisation, et les élections cantonales sont la 1ère étape d’une victoire en 2012.

Ensuite, à un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, ces élections constituent un des ultimes « test », avec comme enjeu de conforter et de renforcer la présence de la gauche sur le territoire, alors que les Girondins ont plus que jamais besoin que se poursuive l’effort en matière de solidarité, la principale prérogative du Conseil Général, mais aussi en vue de 2012.

A l’heure où l’UMP fait de manière totalement irresponsable le lit de l’extrême droite, le bulletin PS les 20 et 27 mars, c’est aussi un carton rouge contre le gouvernement. Et il y a beaucoup de raisons aujourd’hui de vouloir dire stop au gouvernement, à ses méthodes comme à ses fausses solutions. Un candidat promettait en 2007 le « travailler plus pour gagner plus », devenu Président c’est le chômage qui monte et le pouvoir d’achat qui baisse.

Il est urgent de mettre un coup d’arrêt à la politique de la droite, qui exclut chaque jour davantage les populations et les territoires les plus fragiles.

Pour en finir avec la fracture sociale et territoriale, le Parti Socialiste a proposé son contrat pour des départements qui protègent et qui agissent pour l’avenir. Les Conseillers Généraux socialistes se mobilisent chaque jour à vos côtés pour l’emploi, le développement économique, la justice sociale et le développement des services publics de proximité comme l’éducation ou la santé.

Pour notre Département, la Majorité Départementale conduite par Philippe Madrelle portera des projets ambitieux et protecteurs pour les hommes et les territoires, en défendant l’emploi local, en prônant un développement concerté, dans le respect de l’environnement, en étant un partenaire quotidien de l’ensemble des acteurs locaux.

Face au désengagement financier de l’Etat et au démantèlement des services publics, le Conseil Général continuera d’assurer ses missions de solidarité et de service public, pour une « Gironde encore plus juste et plus équilibrée ».

Alors les 20 et 27 Mars 2011, tous aux urnes !

%d blogueurs aiment cette page :