1er tour des élections cantonales 2011 : la gauche progresse

« Alain Juppé avait annoncé être entré au gouvernement pour éviter un retour de la gauche en 2012, il vient de se faire recaler au premier examen »

a lancé Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral, à l’annonce des résultats du 1er tour des élections cantonales. Soulignant au passage que le conseiller général sortant et président du groupe UMP au Conseil général Yves d’Amécourt n’avait pas pu être réélu au 1er tour, malgré son élection à la mairie de Sauveterre en 2008.

« Par ailleurs, et même s’il est plus faible en Gironde, on ne peut évidement que regretter le niveau d’abstention, résultat du silence du gouvernement à propos de ce scrutin et de l’absence de toute campagne d’information civique. »

« La gauche progresse dans plusieurs cantons de la Gironde, signe à la fois de la reconnaissance du travail accompli par la majorité de Philippe Madrelle et du ras-le-bol vis-à-vis du gouvernent. »

a-t-il poursuivi.

Le Premier secrétaire fédéral a tenu à souligner les belles victoires dès le 1er tour d’Isabelle Dexpert sur le canton de Villandraut, Philippe Carreyre à Saint-Symphorien, Jean-Luc Gleyze à Captieux, Philippe Plisson à Saint-Ciers sur Gironde et Bernard Dussault à Monségur.

Le responsable socialiste a également déclaré quant à la montée inquiétante du FN :

«  Le gouvernement et l’UMP soufflent sur les braises de la flamme du FN, mais ce sont tous les Français qui risquent d’être touchés si l’incendie prenait. »

« Dans les 6 cantons où le PS est face au FN au second tour, j’espère que l’UMP girondine à travers la voix de son président départemental fera le choix de la responsabilité en appelant à voter pour le PS ».

Et de lancer en direction des partis de gauche : « Une dynamique de rassemblement doit maintenant s’opérer autour du candidat de gauche arrivé en tête ce soir, ce rassemblement est important si l’on veut donner toute sa chance aux forces progressistes de l’emporter dimanche prochain. »