2nd tour des élections cantonales : victoire du Parti Socialiste en Gironde

« Yves d’Amécourt s’était fixé pour objectif de gagner 3 à 8 cantons en Gironde, pour l’UMP ce soir c’est un grand chelem à l’envers ! »

s’est exprimé Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral, au soir du second tour des élections cantonales.

« En Gironde, et notamment dans les 6 cantons où le FN était présent au 2nd tour, les candidats Parti Socialiste ont su créer une dynamique de rassemblement de la gauche et convaincre les électeurs que le parti de la haine et de la xénophobie ne propose aucune solution aux problèmes des Français ».

« Nous avons su remporter les 27 cantons déjà détenus par la gauche dont 5 où de nouveaux candidats se présentaient (Isabelle Hardy à Libourne, Pascale Got à Castelnau, Francis Zaghet à Auros, Christophe Birot à Saint Laurent et Guy Moreno à Cadillac), j’y vois là l’adhésion au projet que nous avons porté ainsi qu’un fort rejet du gouvernement »

a analysé Ludovic Freygefond. Et de lancer :

« Michèle Delaunay remporte à Bordeaux une grande victoire, elle pour qui Alain Juppé avait taillé un accord sur mesure avec le Modem et envoyé toutes les forces dans la bataille. C’est un revers cinglant pour le ministre d’État, cela remettra-t-il en question sa candidature aux législatives en 2012 ? »

Avant de conclure sur les répercussions nationales du scrutin de dimanche :

« Cette élection est une étape décisive sur la route de 2012, elle marque une victoire du PS et une poussée inquiétante du FN, qui s’est d’ailleurs trouvé un nouvel agent de communication en la personne de Claude Guéant, soufflant sur les braises du FN avec des propos peu dignes d’un ministre de la République. Nous avons une grande responsabilité de remporter l’élection de 2012, notre parti est au travail avec primaires et projet pour les Français à l’ordre du jour de ces prochaines semaines. »

%d blogueurs aiment cette page :