Quelle belle victoire !

Au soir du 17 juin 2012, ce ne sont pas moins de 11 circonscriptions sur les 12 que compte le département qui auront désormais à leur tête un(e) député(e) de gauche.

Alain Rousset (7e circonscription) et Noël Mamère (EELV-3e circonscription) étaient eux déjà élus depuis le 1er tour.

Les député(e)s sortants ont tous été réélus avec de très beaux scores : Conchita Lacuey (4e circonscription – 67.23%), Pascale Got (5e circonscription – 61.91%), Philippe Plisson (11e circonscription – 64.01%) et Martine Faure (12e circonscription – 60.53%).

Michèle Delaunay a elle aussi été largement réélue sur la 2e circonscription (58.44%) et laissera son siège à son suppléant Vincent Feltesse.

Sur la 6e circonscription, Marie Récalde succède à Michel Sainte-Marie en recueillant 63.43% des suffrages.

Gilles Savary succède lui à Martine Faure sur une 9e circonscription redécoupée, avec 63.49% des voix.

Quant à Florent Boudié, il prive Jean-Paul Garraud, co-fondateur de la Droite Populaire, d’un 3e mandat en s’imposant largement (54.60%) sur la 10e circonscription.

C’est l’une des très belles surprises de cette élection avec la victoire de Sandrine Doucet sur la 1ère circonscription. Avec 51.49% des voix, elle fait basculer ce bastion historique de la droite depuis 133 ans et bouleverse le rapport de force dans la commune d’Alain Juppé, désormais isolé.

Nathalie Le Yondre rate le coche de très peu sur le Bassin d’Arcachon, en accrochant le Maire d’Arcachon sur une circonscription spécialement taillée pour la droite. Ses 48.90% illustrent la belle campagne qui a été menée et de laquelle la Maire d’Audenge ne peut sortir que renforcée.

Si le Parti Socialiste manque de peu le grand chelem, il n’en reste pas moins qu’avec 11 député(e)s sur 12, la vague rose a bien déferlée en Gironde pour ce scrutin.
Après le temps de la victoire viendra celui du travail, à l’Assemblée Nationale mais aussi au niveau local, pour conforter et renforcer l’ancrage socialiste.

%d blogueurs aiment cette page :