Nouveau suicide chez France Télécom : le gouvernement doit assumer son rôle d’actionnaire

Le Parti socialiste de la Gironde fait part de sa vive émotion après le nouveau suicide survenu à France Télécom, ce mardi 26 avril 2011, sur un parking de Mérignac. Il s’associe à la douleur de la famille et tient à témoigner sa solidarité à l’ensemble du personnel de l’entreprise.

Malgré les récentes annonces de changements de management au sein du groupe, et ce après que les syndicats aient dénoncé à plusieurs reprises les pressions exercées sur les salariés à l’occasion de la restructuration du groupe et des changements de métiers, le PS pointe à nouveau ces méthodes de direction inacceptables dans le seul intérêt d’une rentabilité financière au mépris du respect de la personne humaine.

Le Parti Socialiste appelle par ailleurs à ce que toute la lumière soit faite sur ce tragique événement afin que le personnel retrouve au plus vite un cadre de vie au travail sûr et sain.
Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral du PS en Gironde, a par ailleurs interpellé le gouvernement quant à sa responsabilité de s’opposer à la cette logique de rentabilité financière destructrice,  l’État étant un actionnaire important de l’entreprise.

Ludovic Freygefond,
Premier Secrétaire Fédéral

Cécile Boucard,
Secrétaire fédérale chargée de l’emploi, économie et entreprises

Philippe Barbe,
Secrétaire fédéral chargé des relations avec les syndicats et associations

%d blogueurs aiment cette page :