Danielle Mitterrand l’insoumise

S’il est une femme qui a su nous enseigner la liberté de l’engagement, la vie de Danielle Mitterrand restera à tout jamais un guide pour les générations actuelles et à venir, pour les femmes évidemment, mais aussi pour l’ensemble des citoyens de ce monde en bouleversement.
Guide parce qu’elle ne s’est jamais contentée de « l’état des choses ».

Liberté d’une femme lorsque, dès l’âge de 17 ans, vous, Danielle Mitterrand, avez fait le choix résolu de la Résistance, et ensuite de l’engagement aux côtés des plus en difficulté sur tous les continents avec votre Fondation « France libertés »… Vous étiez, Madame, ce phare discret qui, malgré les tempêtes politiques et financières, aujourd’hui encore orchestrées contre les peuples et justifiant jusqu’aux renoncements démocratiques en Europe, brillait en constance, et nous éclairait le chemin.
Socialiste aussi avec votre façon de ne point se contenter des accords d’estrade… Vous avez su incarner l’équilibre de l’action politique et de la dignité.

C’est pourquoi, avec vous, c’est un peu de l’histoire de la gauche qui s’en va… Mais votre vie politique de femme libre constitue pour nous, socialistes, et pour la gauche toute entière, un message d’espoir avant les échéances électorales de 2012.

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde salue aujourd’hui le parcours empreint de dignité et de conviction de Madame Danielle Mitterrand qui fut la première dame de France de l981 à 1995. Les militantes et les militants socialistes de la Gironde s’associent à la peine de son fils Gilbert et de l’ensemble de ses proches.
Votre vie d’engagements, Madame, Camarade, vaut leçon politique… A nous d’en être les interprètes fidèles.

Catherine VEYSSY
Première Secrétaire Fédérale par intérim

%d blogueurs aiment cette page :