Décès de Philippe Madrelle

[#Communiqué] Fédération du Parti Socialiste de la Gironde
Disparition de Philippe Madrelle
La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde a l’immense tristesse de vous faire part du décès de Philippe Madrelle, Sénateur de la Gironde.
Il y a un peu moins d’un an, le 17 novembre 2018, nous avions organisé le jubilé de ses 50 ans de vie parlementaire devant un millier de militants socialistes, à Lormont, sur la rive-droite de la Métropole de Bordeaux, 4e circonscription de la Gironde, territoire emblématique de la vie politique de Philippe Madrelle mais comme le fut tout le département de la Gironde.
La Fédération PS de la Gironde avec les amis de Philippe Madrelle avaient souhaité marquer lors de cette soirée un engagement socialiste hors-norme. Moment d’hommage qu’il avait particulièrement apprécié.
Il incarna l’homme politique au service des autres démarrant sa vie politique comme conseiller municipal à Ambarès puis en devenant un jeune député en 1968. Il fut un militant actif au plus près du terrain pour faire de la Gironde une terre militante socialiste importante à travers notre Fédération et participa aussi activement à la renaissance du Parti Socialiste au début des années 1970 en restant un fidèle animateur de la famille socialiste, fidélité pleine d’espoir qu’il revendiquait encore le 17 novembre 2018 dans son discours, concluant en s’adressant à nous tous par « Rallumez les étoiles ! »
En tant que Président du Conseil Général de la Gironde jusqu’en 2015, devenu Conseil Départemental par la suite, il personnifia pleinement la fonction et la collectivité départementale dans des temps d’évolution notable de la vie politique locale avec notamment la « Décentralisation ». Député, Sénateur, élu local et Président de grandes collectivités avec la Région et surtout le Département, il participa à de grandes avancées politiques et sociétales tout au long de ses 50 ans et plus de vie politique qu’il exerça avec dignité et détermination jusqu’au bout malgré la maladie de ces derniers mois.
Il fut un homme politique au service des territoires et de ses habitants avec convictions et ouverture d’esprit.
Les militants, élus, actuels et anciens parlementaires du PS girondins se joignent à moi pour vous faire part de leur grande peine. La grande famille socialiste adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
Ces mots de Jean Jaurès collent à merveille au parcours de Philippe Madrelle, « Le courage, c’est de comprendre sa propre vie… c’est d’aimer la vie et de regarder la mort d’un regard tranquille…d’aller à l’idéal et de comprendre le réel. », merci Philippe d’avoir eu ce courage, les socialistes girondins éternellement reconnaissants ne t’oublieront pas !
Thierry Trijoulet/1er Fédéral PS de la Gironde

%d blogueurs aiment cette page :