Archives pour la catégorie Communiqués de presse

Déclaration commune du PS, du PCF, d’EELV, du PRG et du MRC

Les Français ont placé les candidats de gauche et les écologistes largement en tête des élections cantonales.

Ils ont voulu, par leur vote, signifier une fois de plus leur rejet des choix politiques de Nicolas Sarkozy et sanctionner l’échec du gouvernement. Notre économie ne sort pas de la crise, notre environnement continu de se dégrader, le chômage ne diminue pas, le pouvoir d’achat régresse, les inégalités progressent et notre République est abimée.
L’abstention de millions d’électeurs sanctionne le décalage croissant entre les urgences sociales et les réponses apportées par le Gouvernement.
Les Français ont également montré leur soutien aux politiques locales menées par la Gauche et les écologistes qui jour après jour soutiennent l’emploi dans les territoires avec des politiques innovantes socialement et respectueuses de l’environnement, et défendent les services publics locaux.
Aujourd’hui, plus que jamais, la gauche et les écologistes ont une grande responsabilité. Toutes nos forces doivent être utilisées pour amplifier dimanche prochain le vote du premier tour.
Il faut dimanche prochain un maximum de d’élu-es de gauche et écologistes.
Nous appelons toutes les forces de gauche, les écologistes, les démocrates et les républicains à se rassembler dans tous les départements, à se mobiliser et à s’unir pour battre la droite et l’extrême droite au deuxième tour de l’élection cantonale, derrière les candidats de gauche et écologistes arrivés en tête au premier tour.
Au-delà, nous savons que notre responsabilité est de construire une politique alternative globale et cohérente à la politique de la droite pour porter l’espoir d’une alternance politique en 2012.

1er tour des élections cantonales 2011 : la gauche progresse

« Alain Juppé avait annoncé être entré au gouvernement pour éviter un retour de la gauche en 2012, il vient de se faire recaler au premier examen »

a lancé Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral, à l’annonce des résultats du 1er tour des élections cantonales. Soulignant au passage que le conseiller général sortant et président du groupe UMP au Conseil général Yves d’Amécourt n’avait pas pu être réélu au 1er tour, malgré son élection à la mairie de Sauveterre en 2008.

« Par ailleurs, et même s’il est plus faible en Gironde, on ne peut évidement que regretter le niveau d’abstention, résultat du silence du gouvernement à propos de ce scrutin et de l’absence de toute campagne d’information civique. »

« La gauche progresse dans plusieurs cantons de la Gironde, signe à la fois de la reconnaissance du travail accompli par la majorité de Philippe Madrelle et du ras-le-bol vis-à-vis du gouvernent. »

a-t-il poursuivi.

Le Premier secrétaire fédéral a tenu à souligner les belles victoires dès le 1er tour d’Isabelle Dexpert sur le canton de Villandraut, Philippe Carreyre à Saint-Symphorien, Jean-Luc Gleyze à Captieux, Philippe Plisson à Saint-Ciers sur Gironde et Bernard Dussault à Monségur.

Le responsable socialiste a également déclaré quant à la montée inquiétante du FN :

«  Le gouvernement et l’UMP soufflent sur les braises de la flamme du FN, mais ce sont tous les Français qui risquent d’être touchés si l’incendie prenait. »

« Dans les 6 cantons où le PS est face au FN au second tour, j’espère que l’UMP girondine à travers la voix de son président départemental fera le choix de la responsabilité en appelant à voter pour le PS ».

Et de lancer en direction des partis de gauche : « Une dynamique de rassemblement doit maintenant s’opérer autour du candidat de gauche arrivé en tête ce soir, ce rassemblement est important si l’on veut donner toute sa chance aux forces progressistes de l’emporter dimanche prochain. »

Le rassemblement républicain de la gauche contre le ni-ni irresponsable de la droite

Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral de la Gironde, a fustigé l’attitude de l’UMP se gardant d’appeler à un front républicain pour barrer la route du FN présent au second dans près de 400 cantons dont 6 en Gironde, parti dont le moteur reste le racisme et la xénophobie.

« L’UMP a joué l’agent de communication avec le FN en lançant débats et dérapages à même de faire le lit du parti Le Pen, il joue aujourd’hui l’agent électoral en faisant la courte échelle au parti d’extrême droite »

a lancé le responsable socialiste.

« Le ni-ni, ce n’est pas un non choix, c’est le choix de fermer les yeux sur la progression inquiétante du FN »

poursuit-il.

« Face à la stratégie Copé-Sarkzoy, le Président départemental de l’UMP prendra-t-il ses distances comme ont pu le faire d’autres personnalités de l’UMP ? »

Le Premier secrétaire fédéral s’est également interrogé sur la stratégie du Modem dans certains cantons comme celui de Castelnau où le parti centriste arrive en 3ème position derrière le FN et le PS.

« Face à cette situation grave pour notre République, la gauche doit être exemplaire et se rassembler afin de barrer la route du FN dimanche prochain. J’appelle tous les partis de gauche à se rassembler derrière le candidat de gauche arrivé en tête hier soir. » a-t-il conclut.

Un casting revu pour une politique inchangée

Ludovic Freygefond, premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste en Gironde, estime que

« la démission de Michèle Alliot-Marie est la suite logique d’une crise diplomatique grave pour la France sur la scène internationale, qui pourtant ne suffira pas à corriger le tir car la politique étrangère de notre pays se décide à l’Elysée».

Tour en poursuivant :

« Depuis plusieurs mois, la République irréprochable si chère à Nicolas Sarkozy est mise à mal par de nouvelles révélations concernant les largesses de ses ministres »

Pour le Premier secrétaire fédéral

« ces hommes et ces femmes qui dirigent notre pays par leurs agissements indécents en cascade montrent qu’ils sont totalement coupés des réalités des Français »

Et de s’interroger sur une conséquence plus locale de ce changement de gouvernement :

« Les  nouvelles attributions d’Alain Juppé lui permettent-elles encore d’agir réellement pour les Bordelais malgré ses promesses ? »

Ludovic Freygefond,
Premier secrétaire fédéral

Candidats PS aux cantonales

Philippe Madrelle, Président du Conseil Général de la Gironde, a présenté hier l’ensemble des candidats et leurs remplaçants soutenus par le Parti Socialiste aux prochaines élections cantonales des 20 et 27 mars 2011.

Sous la Coupole de Saint-Loubès, devant un très large public, Philippe Madrelle – très combatif – a rappelé les enjeux de ces élections, peut-être les dernières du genre, tout en détaillant les grands axes de la politique du Conseil Général sur l’ensemble des territoires du département.

Ludovic Freygefond, Premier secrétaire fédéral, avait avant lui rappelé le caractère inefficace et brouillon de la réforme instituant le conseiller territorial – un « homo sarkozycus » dixit Philippe Madrelle -, soulignant aussi les risques d’un transfert d’impôt vers les ménages en conséquence de la suppression de la taxe professionnelle.

Les deux responsables socialistes ont tenu à souligner que de nouveaux cantons pouvaient être gagnés par la gauche en mars prochain, Ludovic Freygefond rappelant que le Parti Socialiste avait emporté toutes les élections partielles face à des candidats sortants de droite ces deux dernières années. Il a enfin ironisé le dernier fait d’arme du responsable départemental de l’UMP qualifié de « manœuvrier parisien », dont l’accord avec le Modem a laissé des blessures profondes.

Vous trouverez ci-dessous la liste des candidats et leurs remplaçants :

TITULAIRE SUPPLÉANT(E)
CANTON NOM PRÉNOM NOM PRÉNOM
ARCACHON PEYRUTIE ARLENE GRANET MAURICE
AUDENGE GAUBERT CHRISTIAN CESSY CLAUDINE
AUROS ZAGHET FRANCIS NEGRE AGNES
BEGLES RAYNAUD JACQUES BARRIERE ANNETTE
BELIN BELIET NUCHY VINCENT GOUARD NADINE
BORDEAUX II DELAUNAY MICHELE BORTHURY JEAN-BAPTISTE
BORDEAUX VI RESPAUD JACQUES LEVEQUE MARYSE
BORDEAUX VIII DESAIGUES BEATRICE RENOUST GILLES
BOURG-SUR-GIRONDE JEAN-JEAN MAX JUNIN NATHALIE
BRANNE MUR CHRISTIAN FAURE MARIE CHRISTINE
CADILLAC MORENO GUY HERREYRE DANIELE
CAPTIEUX GLEYZE JEAN-LUC GREGET FREDERIQUE
CARBON-BLANC MADRELLE PHILIPPE KORJANEVSKI NICOLE
CASTELNAU-DE-MEDOC GOT PASCALE DURRACQ JEAN-CLAUDE
CENON DAVID ALAIN GARRIGUE SYLVIE
FLOIRAC SOUBIE JEAN PIERRE BRUN FREDERIQUE
GUITRES MAROIS ALAIN GANTCH CHANTAL
LIBOURNE HARDY ISABELLE MALVILLE FREDERIC
LA BREDE FATH BERNARD MARTINEZ CORINNE
MERIGNAC II FERGEAU JACQUES SAINT MARC CECILE
MONSEGUR DUSSAUT BERNARD PAREJA FLORENCE
PAUILLAC HOURNAU SEBASTIEN SAINTOUT MICHELLE
PESSAC I MONCOUCUT EDITH DESPUJOLS PHILIPPE
PUJOLS SALLETTE MARIE-EMILIE PAULETTO PATRICE
SAINT-CIERS-SUR-GIRONDE PLISSON PHILIPPE BELLAN-HERAUD LYDIA
SAINT LAURENT DE MEDOC BIROT CHRISTOPHE DARRACQ FLORENCE
SAINT MACAIRE TAUZIN BRUNO PEMPTROIT DANIELLE
SAINT-SYMPHORIEN CARREYRE PHILIPPE GIACOBBI MARIE JOSE
SAUVETERRE DE GUYENNE BARBE DANIEL PUYO JOCELYNE
TALENCE SAVARY GILLES NEDELEC GRESLARD DENISE
VILLANDRAUT DEXPERT ISABELLE BRETEAU PATRICK

Ludovic Freygefond,
Premier Secrétaire Fédéral