La lettre d’information du MEDEF Gironde, un édito sidérant

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde réagit avec inquiétude et consternation aux propos tenus par Jean-François Clédel, Président du MEDEF Gironde, dans l’édito de la lettre d’information de l’organisation patronale.

En mentionnant « des manifestations printanières de lycéens », M. Clédel méprise cette jeunesse qui est l’avenir de notre pays.  En qualifiant d’« obscurantisme doctrinaire » le testing par CV anonyme, il se disjoint de la si nécessaire lutte contre les discriminations. Et en présentant la France comme « Fille aînée de l’Eglise », il met à mal la laïcité, pilier fondateur de notre République, qui doit être protégée et renforcée.

Thierry Trijoulet, Premier Secrétaire Fédéral, évoque

« des propos irresponsables qui ne font que renforcer les clivages et la stigmatisation, quand notre devoir est au contraire d’apaiser notre société ».

Cet édito très dogmatique ne fait pas preuve d’une grande responsabilité pour un chef d’entreprise et ne reflète pas la vision de l’ensemble des dirigeants d’entreprises.

«Le gouvernement s’est intelligemment livré à de nouvelles concertations dans le cadre de la loi El Khomri. Non M. Clédel, entendre la contestation et s’ouvrir au dialogue avec l’ensemble des acteurs du monde du travail ne constituent pas une déclaration de guerre ! », conclut le responsable socialiste.

[su_document url= »http://www.ps33.fr/wp-content/uploads/2016/04/Lettre-des-entreprises.pdf » height= »1600″][su_document url= »http://blog.ps33.fr/wp-content/uploads/2015/07/poulaire-instances-rentrée-4.pdf »%5D%5B/su_document%5D

Disparition de Jeanne Baudray

C’est avec une grande émotion que la Fédération du Parti Socialiste a appris la disparition de Jeanne Baudray, à l’âge de 92 ans.
Élue municipale à Saint Vivien de Médoc de 1977 à 2008, Maire pendant quatorze années, elle avait reçu le titre de Maire honoraire en 2010.

Femme de caractère, engagée dans de nombreuses associations, l’élue ne manquait jamais la commémoration annuelle de l’opération Frankton, menée en 1942 par les Britanniques sur l’Estuaire de la Gironde, et dont elle fut témoin alors qu’elle était jeune fille. Elle était d’ailleurs présidente d’honneur de l’association Frankton Souvenir.

Les socialistes girondins souhaitent rendre un hommage appuyé à celle qui était membre du Parti Socialiste depuis 1979.

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde s’oppose à la venue de Tariq Ramadan à Bordeaux

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde souhaite interpeller les pouvoirs publics et élus ayant compétence à agir quant à la venue de Tariq Ramadan ce samedi 26 mars au Palais des Congrès.

« Alors que le climat actuel nous impose la mesure et l’apaisement, nous dénonçons avec force les propos de ce fondamentaliste qui alimentent les sentiments de haine et de rejet de l’autre »

précise Thierry Trijoulet, Premier Secrétaire Fédéral.

En effet, de tels discours ne peuvent avoir cours dans notre démocratie, alors même que notre responsabilité de femmes et d’hommes politiques est de nous attacher à défendre les valeurs républicaines de laïcité et de tolérance.

Nous souhaitons rappeler ce principe fondateur de la loi de 1905 et de notre République : « la loi protège la foi à condition que la foi ne veuille pas faire la loi ». Ce rappel nous semble essentiel.

Pierre Garmendia, une vie de militantisme et d’engagements

Suite à la disparition de Pierre Garmendia à l’âge de 91 ans, la Fédération du Parti Socialiste de la Gironde souhaite rendre hommage à l’insatiable homme de terrain qui a compté dans la vie publique et politique girondine et aquitaine pendant près d’un demi-siècle.

Membre du Parti Socialiste depuis 1944, au sein duquel il a occupé différentes responsabilités, militant chevronné, toujours fidèle à ses convictions socialistes, nombre de ceux qui l’ont côtoyé louent tant son humanité que son humilité.

D’abord élu à Cenon en 1965, puis conseiller général et conseiller régional, il est reconduit à quatre reprises comme député de la 4e circonscription, puis devient Maire de Floirac de 1995 à 2001.
Soucieux du renouvellement de la vie politique, il quitte la scène publique en des termes qui le qualifient si bien :

« Je n’avais jamais envisagé une telle carrière. J’en ignorais la lourdeur. J’en retiendrai la grandeur, la joie de servir, le privilège d’impulser, coordonner, rassembler, la richesse de l’écoute et […] la très grande considération et la reconnaissance de beaucoup »

L’ensemble des socialistes girondins adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches.

Précisions et rectifications suite aux inexactitudes avancées ce jour dans l’hebdomadaire le Canard Enchaîné.

Thierry Trijoulet, premier fédéral, tient à apporter des précisions et rectifications suite aux inexactitudes avancées ce jour dans l’hebdomadaire le Canard Enchaîné.

  • Le Fédération de la Gironde a apporté logiquement tout son soutien à Vincent Feltesse, candidat tête de liste, courageusement engagé dans de difficiles municipales 2014 à Bordeaux. Le soutien financier dans le respect des comptes de campagne soumis au contrôle de la commission nationale ad hoc, s’est donc fait en 2014 et non pour les législatives 2012 comme l’annonce l’hebdomadaire. Ce soutien financier fait l’objet d’un remboursement de façon tout à fait normale.
  • De plus, contrairement à ce qu’annonce le même journal, ce n’est pas Matthieu Rouveyre qui a octroyé ce soutien financier car il n’était pas à la tête de la Fédération au moment des municipales 2014. Sa prise de fonction à la tête de la Fédération en co direction, suite à la démission du premier fédéral en poste, date de septembre soit presque 3 mois après les municipales.

Il était important d’apporter ces informations pour éviter toute suspicion que laissent entendre les écrits du célèbre journal.

Plus de 75% pour Alain ROUSSET !

Les militants socialistes de la future grande région « Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes » étaient appelés ce soir à désigner leur tête de liste pour les prochaines élections régionales.
Alain ROUSSET, actuel Président de la Région Aquitaine, a été élu par plus de 75% des votants de la Grande Région. En Gironde, il réalise un score supérieur à 90%

Ce résultat rend à la fois hommage au bilan d’Alain ROUSSET à la tête de l’Aquitaine et témoigne de la confiance que les militants placent en lui pour relever les défis de cette nouvelle Grande Région.

Tous les socialistes sont désormais mobilisés derrière Alain ROUSSET pour mener la campagne des élections régionales qui s’ouvre.

Soutien à Charlie Hebdo

Le Parti Socialiste appelle à participer à la manifestation bordelaise en soutien à Charlie Hebdo, qui se tiendra ce dimanche 11 Janvier 2015.

66 millions de français ont été profondément meurtris par les actes de barbaries perpétrés hier au siège de Charlie Hebdo à Paris. Nous nous devons de clamer ensemble haut et fort les valeurs et les fondements de notre République. Toutes nos pensées se tournent vers les familles des victimes.

Faisons corps contre le désespoir qui nous guette. Nous nous devons de rappeler que face à l’obscurantisme et l’intégrisme, l’humanisme doit triompher. C’est pourquoi, nous invitons tous les républicains à témoigner de leur soutien et de leur attachement à la liberté ce dimanche 11 Janvier 2015 à 14h30, place des Quinconces.

La seule réponse doit être celle qu’avait faite en 2011 Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien, à la suite des événements tragiques survenus à Utøya en 2011 : « Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, plus d’ouverture et de tolérance ».

Les socialistes girondins solidaires de Charlie Hebdo

Le Parti Socialiste de la Gironde condamne avec la plus grande fermeté les actes d’une extrême lâcheté perpétrés ce matin au siège de l’hebdomadaire Charlie Hebdo.

Cet attentat barbare qui a causé la mort d’au moins 12 personnes frappe l’un des fondements de notre démocratie, la liberté d’expression. Dans ce contexte, la Fédération du Parti Socialiste refuse tout amalgame et appelle à l’unité nationale autour des valeurs de la République.

Les socialistes girondins adressent leurs pensées émues aux victimes et à leurs proches.

Le Parti Socialiste soutient l’appel au rassemblement lancé par le Club de la Presse, le 7 janvier 2015 à 17h sur le Parvis des Droits de l’Homme à Bordeaux.

La Fédération de la Gironde salue Philippe Madrelle

Philippe MADRELLE, Président du Conseil Général de la Gironde, a annoncé ce jour qu’il ne serait pas candidat aux élections départementales de mars 2015.

Suite à cette annonce, la Fédération du Parti Socialiste de la Gironde tient à saluer l’immense carrière de l’homme qui, par son engagement et son implication constants, a marqué durablement le paysage politique girondin depuis plus de quarante ans.

Conseiller Général de Carbon-Blanc depuis 1968 et élu pour la première fois Président du Conseil Général de la Gironde en 1976, Philippe MADRELLE a mené un infatigable combat au service de son département.

La Fédération loue aujourd’hui sa volonté de laisser la place à une nouvelle génération en Gironde, faisant écho au nécessaire renouvellement des femmes et des hommes politiques.
Philippe MADRELLE poursuit évidemment son action politique en tant que sénateur de la Gironde et sera fortement engagé dans le cadre de cette campagne pour défendre les valeurs qu’il a toujours incarnées.

La Fédération prend acte de la démission de son Premier Fédéral

La Fédération du Parti Socialiste de la Gironde prend acte de la démission de Ludovic Freygefond de son poste de Premier Secrétaire Fédéral, suite à sa condamnation hier par le tribunal correctionnel de Bordeaux.

Dans un souci d’unité et de stabilité, la gouvernance transitoire mise en place à la tête de la Fédération avant l’été se poursuit. Les instances compétentes se réuniront dans le cadre statutaire pour prendre les décisions qui conviennent.

Matthieu Rouveyre,
Premier Fédéral adjoint en charge de la Coordination
Laurence Harribey,
Première Fédérale adjointe