Désignation des candidats PS aux élections cantonales

A la suite des Conseils fédéraux du 30 septembre et du 15 novembre, le Parti Socialiste a désigné ses candidats aux élections cantonales de mars prochain.
Les candidatures des cantons de Libourne, de Castelnau de Médoc et de Saint Laurent Médoc ont été validées hier soir lundi 15 novembre :

Canton de Libourne :

Le Conseil fédéral avait acté que ce canton serait réservé à une candidature femme en cas de non-représentation de Gilbert Mitterrand, conseiller général sortant.

  • Titulaire : Isabelle HARDY, adjointe au Maire de Libourne
  • Suppléant : Frédéric MALVILLE

Canton de St Laurent Médoc :

  • Titulaire : Christophe BIROT, Maire d’ Hourtin
  • Suppléant : Florence DARRACQ

Canton de Castelnau de Médoc :

  • Titulaire : Pascale GOT, députée du Médoc (désignée le 30 septembre)
  • Suppléant : Jean-Claude DURRACQ

Vous trouverez, ci-joint, le détail des candidatures pour l’ensemble des cantons renouvelables en mars 2011.

Ludovic Freygefond, Premier Secrétaire Fédéral

Hervé Gillé, Secrétaire Fédéral chargé des Elections

Bertrand Dubois, Secrétaire Fédéral adjoint chargé des Elections

CANTON CANDIDAT TITULAIRE CANDIDAT REMPLACANT
ARCACHON PEYRUTIE MARLENE GRANET MAURICE
AUDENGE GAUBERT CHRISTIAN CESSY CLAUDINE
AUROS ZAGHET FRANCIS NEGRE AGNES
BEGLES RAYNAUD JACQUES BARRIERE ANNETTE
BELIN BELIET NUCHY VINCENT GOUARD NADINE
BORDEAUX II DELAUNAY MICHELE non confirmé
BORDEAUX VI RESPAUD JACQUES LEVEQUE MARYSE
BORDEAUX VIII DESAIGUES BEATRICE RENOUST GILLES
BOURG-SUR-GIRONDE JEAN-JEAN MAX JUNIN NATHALIE
BRANNE MUR CHRISTIAN FAURE MARIE CHRISTINE
CADILLAC MORENO GUY HERREYRE DANIELE
CADILLAC LATAPY MICHEL MAJESTE GUILLEMETTE
CAPTIEUX GLEYZE JEAN-LUC GREGET FREDERIQUE
CARBON-BLANC MADRELLE PHILIPPE KORJANEVSKI NICOLE
CASTELNAU-DE-MEDOC GOT PASCALE DURRACQ JEAN CLAUDE
CENON DAVID ALAIN GARRIGUE SYLVIE
FLOIRAC SOUBIE JEAN PIERRE BRUN FREDERIQUE
GUITRES MAROIS ALAIN GANTCH CHANTAL
LA BREDE FATH BERNARD MARTINEZ CORINNE
LIBOURNE HARDY ISABELLE FREDERIC MALVILLE
MERIGNAC II FERGEAU JACQUES SAINT MARC CECILE
MONSEGUR DUSSAUT BERNARD PAREJA FLORENCE
PAUILLAC HOURNAU SEBASTIEN SAINTOUT MICHELLE
PESSAC I MONCOUCUT EDITH DESPUJOLS PHILIPPE
PUJOLS SALLETTE MARIE-EMILIE PAULETTO PATRICE
SAINT-CIERS-SUR-GIRONDE PLISSON PHILIPPE BELLAN-HERAUD LYDIA
SAINT-LAURENT-MEDOC BIROT CHRISTOPHE FLORENCE DARRACQ
SAINT-SYMPHORIEN CARREYRE PHILIPPE GIACOBBI MARIE JOSE
SAUVETERRE DE GUYENNE BARBE DANIEL PUYO JOCELYNE
TALENCE SAVARY GILLES NEDELEC GRESLARD DENISE
VILLANDRAUT DEXPERT ISABELLE BRETEAU PATRICK

 

Victoire historique de la gauche unie à Bruges

Ludovic Freygefond, Premier secrétaire du Parti socialiste girondin, s’est félicité de la victoire de la liste emmenée par Brigitte Terraza, avec près de 42 % des voix au second tour de l’élection municipale anticipée de Bruges.

Avec une participation en hausse par rapport au premier tour,

« les Brugeais ont témoigné de leur volonté de voir l’équipe à la tête de la Ville profondément remaniée, ils ont souligné aussi leur souci d’apaisement »

analyse le responsable socialiste.

« Brigitte Terraza incarne une gauche unie, ouverte, elle s’appuiera sur la diversité des compétences que l’on retrouve dans son équipe, une équipe ouverte à la société civile, une équipe qui saura représenter tous les habitants de Bruges »

lançait dimanche soir Ludovic Freyefond à l’annonce des résultats.

« Le Parti socialiste a fait le bon choix en soutenant Brigitte Terraza, un choix qui n’était pourtant pas évident pour tous il y a encore deux mois » a-t-il rappelé, avant de conclure « Nous avons une vraie dynamique collective sur l’agglomération et l’ensemble du département, nous sommes au travail depuis plusieurs mois, tout cela est de bon augure pour la suite ».

Ludovic Freygefond,
Premier secrétaire fédéral

De la tentation de venise aux anciens combattants

Ludovic Freygefond, Premier secrétaire du Parti socialiste girondin, a vivement réagi à l’entrée d’Alain Juppé au sein d’un « nouveau » gouvernement.

« Une fin d’épisode en queue de poisson, à l’image de la série toute entière »

a moqué le responsable socialiste. Et de s’interroger :

« Ne soyons pas dupe : a-t-on un instant seulement cru à un quelconque changement de politique à l’occasion de ce remaniement ? »

L’occasion de rappeler que sous couvert d’un improbable changement de cap, Nicolas Sarkozy n’est toujours pas revenu sur le bouclier fiscal ou l’expulsion des Roms.
L’occasion de rappeler aussi les propos du Ministre de la Défense le soir de son élection à la mairie de Bordeaux, en mars 2008 :

« Je me consacrerai comme je l’ai dit à gérer la ville. Je serai un maire à plein temps. Je n’exercerai pas de fonction gouvernementale ou d’autres fonctions électives autres que celle qui m’a été confiée ce soir »

lançait alors le Ministre.

« Le choix en conscience qu’a fait Alain Juppé participe du fossé que creuse chaque jour le gouvernement entre la politique et les Français, et à ce titre, c’est là une belle entrée en matière ! »

a ironisé Ludovic Freygefond.

Ludovic Freygefond
Premier Secrétaire Fédéral